Retour à Portefeuille

Participer à la mobilité électrique en Afrique sub-saharienne

Tableau de bord du projet


10

pays

2m

tCO2 évitées/an

1.7m

motos distribuées/an

Verra VCS

en cours d’enregistrement

Téléchargements


Description


Nom du projet : M-Auto

Porteur du projet : MAUTO

Le programme a deux objectifs :
-Remplacer les motos à essence par des motos électriques (2 et 3 roues).
-Construire des usines d’assemblage et des stations d’échange/de recharge dans chaque pays où le projet sera implanté.

Les motos MAUTO sont principalement utilisées par les taxis, les services de livraison et les particuliers. Ils offriront également une fonction de modernisation qui permettra de remplacer le moteur thermique par un moteur électrique sur la même moto.
Les motos sont presque considérées comme le système de transport public dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, l’introduction de motos électriques réduira considérablement les émissions de CO2 créées par les véhicules existants. Pour suivre tous les déplacements et calculer les réductions des émissions, toutes les motos sont équipées de systèmes IOT avancés qui suivent les kilomètres parcourus par les motos, leur vitesse, leur emplacement, etc. 70 à 80 % de l’électricité utilisée pour recharger le véhicule proviendra de stations de recharge photovoltaïques.

MAUTO est une entreprise qui a commencé ses activités en 2015 avec l’introduction de trois-roues électriques en Inde, depuis lors, ils ont déployé plus de 80 000 véhicules dans différentes villes du pays. Fort de cette expertise, MAUTO a commencé à opérer en Afrique en 2021 en lançant son service au Togo. A partir de 2022, MAUTO développera ses activités dans les pays d’Afrique de l’Ouest comme le Bénin, le Rwanda, le Niger, beaucoup d’autres suivront. MAUTO travaille sans relâche pour construire la plus grande unité de fabrication avec la production d’un millier de motos chaque jour.

Impacts


Les motos sont considérés comme l’un des systèmes de transport public les plus efficaces de ce pays.

Le projet introduit des motos électriques qui réduiront les émissions de CO2 créées par les véhicules existants.

MAUTO a une politique forte en matière d’emploi des femmes.

Les motos sont assemblées par des techniciennes qui font partie de l’énorme main-d’œuvre diversifiée et inclusive de MAUTO , qui compte également la plus grande flotte de conductrices.

MAUTO fait appel à la main-d’œuvre locale pour son usine, ses cavaliers et ses mécaniciens d’entretien.

Le projet créera plus de 2 000 emplois au niveau local.

Le secteur des transports est également la deuxième plus grande source d’émissions en Afrique, représentant 28% des émissions totales du continent.

Grâce à ce projet, 2 000 000 de tonnes de CO2 seront évitées chaque année.

Photos