Actualités

Aera Group conclue une vente record de crédits carbone sénégalais d’une valeur de 1,7 M. EUR.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE | Aera Group conclue une vente record de crédits carbone sénégalais d’une valeur de 1,7 M. EUR.
20.05.19

20.05.19

Aera Group est heureux d’annoncer la conclusion d’une nouvelle vente record de crédits carbone sénégalais. La transaction fixe un prix de long terme permettant de valoriser financièrement les réductions d’émissions CO2 engendrées par deux projets solaires photovoltaïques. D’une puissance de 30 MW chacune, les centrales de Méouane et de Mérina Dhakar ont été développées et sont exploitées par Meridiam, une société française spécialisée dans le financement et l’investissement d’infrastructures.

Méouane et Mérina Dhakar approvisionnent l’équivalent de 400 000 habitants en électricité verte. Grâce aux projets, plus de 67 000 tonnes d’émissions CO2 sont évitées chaque année et sont certifiées dans le cadre du Gold Standard et du Mécanisme de Développement Propre de l’ONU.

Dans sa phase initiale, la transaction couvre une période de sept ans et doit produire des revenus estimés à 1,7 M EUR, dont 600 000 EUR d’engagements fermes pour les deux prochaines années. Dix pourcent des recettes carbone financeront des actions RSE à l’échelle locale.

Aera Group a accompagné la certification carbone des deux centrales et commercialise les actifs carbone qui en découlent pour le compte de Meridiam.

Pour Thierry Deau, Directeur Général de Meridiam : « Cette réussite est un nouvel exemple de notre philosophie qui s’attache à développer des infrastructures durables et résilientes, qui améliorent la qualité de vie des populations. Cela démontre également notre engagement en matière d’ESG et notre contribution pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans toutes nos activités. Nous souhaitons valoriser les actifs financiers et non financiers dans l’ensemble de nos projets au bénéfice des populations. » 

Pour Fabrice Le Saché, Président d’Aera Group : « Cette transaction établit un nouveau record et souligne notre capacité opérationnelle à créer de la valeur pour les projets qui réduisent les émissions CO2 en Afrique. La demande actuelle pour ce type d’actifs créés sur le continent est en forte croissance en raison de la crise climatique mondiale. Notre portefeuille répond aujourd’hui au besoin de compensation CO2 dans des pays où l’impact social est également élevé ».